Aller à la barre d’outils

Archives de l’auteur : Isabelle Robert

Je rêve que des projets collaboratifs naissent entre voisins, dans les villages, les quartiers, les immeubles. Je rêve d’un monde chacun d’entre nous choisira de privilégier le partage. Je rêve de voir se multiplier les bulles d’entraide que nous tentons de mettre en place avec #jesuistonvoisin afin nous relier à ce qu’il y a de meilleur en nous.

Je rêve que toutes les écoles soient plus tournées vers la nature et le respect de l’environnement, pas uniquement en primaire comme cela se fait déjà dans certaines écoles, mais obligatoirement inscrit dans le programme du secondaire. Avec, dans chaque école, un Repair Café, un potager, un poulailler, entretenus par tous les élèves et dont les produits serviront à la préparation des repas de midi réalisés par chaque classe, de la 1ère à la rétho, chacune leur tour. Des marches hebdomadaires (tout comme le cours de gym) dans la nature avec étude de l’environnement.

Avez-vous vu le reportage sur les « Ambassadeurs » à Manhay ? Beaucoup de beaux projets communautaires et notamment un système de chauffage au bois qui alimente presque tout un village. https://www.facebook.com/lesambassadeursRTBF/videos/?ref=page_internal

Un homme rembourse toute la dette du déjeuner de chaque enfant de 9 écoles publiques de son comté. Un homme nommé Andrew Levy a découvert un gros problème dans sa région et a décidé de faire quelque chose. Les écoliers de la région accumulaient des dettes que leurs familles n’avaient pas les moyens de rembourser à l’école. Alors il a décidé de les payer lui-même. Ses gestes de compassion ont lancé un mouvement qui fait maintenant une différence dans l’ensemble de son comté et qui inspire des gestes semblables partout au pays. La ville de Jupiter, en Floride, compte un certain nombre de familles à faible revenu qui ont eu de la difficulté à trouver l’argent nécessaire pour payer les repas scolaires de leurs enfants. Certains d’entre eux auraient peut-être dû avoir faim si M. Levy n’avait pas fait preuve d’altruisme. Il a décidé de faire disparaître cette dette du…

Lire la suite

Mon rêve c’est que nos libertés individuelles soient respectées : liberté de choisir ou non de se faire vacciner, liberté de manifester… La peur, la violence, la maladie, ne doivent pas devenir des prétextes pour imposer des mesures de contrôle. La liberté aussi de vivre en communauté, en colocation, de payer en argent liquide, de recevoir son salaire en argent liquide, que la domiciliation ne soit plus obligatoire pour avoir accès à..(ex proximus).

Mon rêve c’est que les contacts réels entre les habitants soient privilégiés et non les connexions virtuelles. Différentes pistes pour y parvenir : interdire la 5G sur nos communes, garantir l’accès aux formulaires papier pour les démarches administratives et horaires de tous les services à la population, en ce compris les plaintes.

Mon rêve c’est que les richesses soient mieux réparties en mettant en place le revenu universel et que l’enrichissement pécunier ne soit plus le but de la vie. Faire système c’est mettre en rapport plusieurs sujets et les organiser. Ca n’implique nulle part que se soit autour des banques; c’est une déviance constitutive de l’homme malheureusement et on est en plus dressé pour (éduqué). Mon rêve c’est aussi que le principe de précaution soi effectif pour la publicité et qu’on écarte ce qui est superfétatoire, non durable, inutile, nocif à la planète et aux hommes (ex des outils en plastique, du sucre dans tout, le faux miel, le round-up…).

Mon rêve c’est que les professeurs de nos écoles enseignent aux enfants la coopération et la confiance, plutôt que la compétition. Qu’ils éduquent à la négociation, au langage vrai, à s’investir (citoyen responsable), à la danse, au chant et aux champs mais pas Auchan, à la philosophie, à l’éthique, au décryptage de l’info, à la curiosité, à la découverte, à l’étude des liens entre les choses, à la spiritualité, à leur propre rythme, à la joie , à l’entraide, au cœur intelligent, à l’empathie… bref, à tout ce qui ne se fait pas (ou peu). Chaque commune devrait proposer un enseignement « alternatif » afin que les élèves aient le CHOIX. Si l’école ne change pas c’est sans espoir parce qu’elle est la créatrice ET le résultat de ce qui existe maintenant.

Mon rêve c’est que nos représentants politiques locaux puissent avoir davantage de pouvoir pour mener des politiques ambitieuses au bénéfice des habitants de leurs villes et villages, impulsées par les habitants. La politique démocratique, c’est un mouvement ascendant avec au départ la population. Non comme actuellement un monde politique qui donne ses directives. Le monde politique est l’intermédiaire, un outil de mise en place, vérificateur de l’adéquation entre les objectifs et la réalisation, et gestionnaire des débats vers un consentement ou un consensus au mieux.

Je rêve d’un conseil de politique alimentaire.

30/48