Aller à la barre d’outils

Archives de catégorie : "Uncategorized"

Mon rêve c’est que nos libertés individuelles soient respectées : liberté de choisir ou non de se faire vacciner, liberté de manifester… La peur, la violence, la maladie, ne doivent pas devenir des prétextes pour imposer des mesures de contrôle. La liberté aussi de vivre en communauté, en colocation, de payer en argent liquide, de recevoir son salaire en argent liquide, que la domiciliation ne soit plus obligatoire pour avoir accès à..(ex proximus).

Mon rêve c’est que les contacts réels entre les habitants soient privilégiés et non les connexions virtuelles. Différentes pistes pour y parvenir : interdire la 5G sur nos communes, garantir l’accès aux formulaires papier pour les démarches administratives et horaires de tous les services à la population, en ce compris les plaintes.

Mon rêve c’est que les richesses soient mieux réparties en mettant en place le revenu universel et que l’enrichissement pécunier ne soit plus le but de la vie. Faire système c’est mettre en rapport plusieurs sujets et les organiser. Ca n’implique nulle part que se soit autour des banques; c’est une déviance constitutive de l’homme malheureusement et on est en plus dressé pour (éduqué). Mon rêve c’est aussi que le principe de précaution soi effectif pour la publicité et qu’on écarte ce qui est superfétatoire, non durable, inutile, nocif à la planète et aux hommes (ex des outils en plastique, du sucre dans tout, le faux miel, le round-up…).

Mon rêve c’est que les professeurs de nos écoles enseignent aux enfants la coopération et la confiance, plutôt que la compétition. Qu’ils éduquent à la négociation, au langage vrai, à s’investir (citoyen responsable), à la danse, au chant et aux champs mais pas Auchan, à la philosophie, à l’éthique, au décryptage de l’info, à la curiosité, à la découverte, à l’étude des liens entre les choses, à la spiritualité, à leur propre rythme, à la joie , à l’entraide, au cœur intelligent, à l’empathie… bref, à tout ce qui ne se fait pas (ou peu). Chaque commune devrait proposer un enseignement « alternatif » afin que les élèves aient le CHOIX. Si l’école ne change pas c’est sans espoir parce qu’elle est la créatrice ET le résultat de ce qui existe maintenant.

Mon rêve c’est que nos représentants politiques locaux puissent avoir davantage de pouvoir pour mener des politiques ambitieuses au bénéfice des habitants de leurs villes et villages, impulsées par les habitants. La politique démocratique, c’est un mouvement ascendant avec au départ la population. Non comme actuellement un monde politique qui donne ses directives. Le monde politique est l’intermédiaire, un outil de mise en place, vérificateur de l’adéquation entre les objectifs et la réalisation, et gestionnaire des débats vers un consentement ou un consensus au mieux.

Je rêve d’un conseil de politique alimentaire.

Je rêve d’un superpotager coopératif

Recréer des VERGERS communautaires au coeur des villages ! Ramener la base de notre alimentation au plus proche de notre bassin de vie en revalorisant les terrains inutilisés en y implantant un projet durable écologiquement et dont les fruits bénéficieront au plus grand nombre sur plusieurs générations.De plus, les espaces verts collectifs sont de formidables lieux pour recréer du lien avec nos voisins autour de projets communs et faire évoluer l’espace en un endroit où on a envie de se retrouver passer du temps ensemble. Bien agencés, ils sont aussi des vecteurs utiles afin d’éduquer nos enfants en recréant leur lien à la terre et en leur donnant de la nourriture locale et saine.Cela serait aussi une invitation à réapprendre des gestes anciens, parfois oubliés :les méthodes de transformation et de conservation des légumes et des fruits ; la plantation etl’entretien d’arbres fruitiers et le travail du sol de manière…

Lire la suite

Je rêve que des citoyens puissent rompre avec la solitude tout en retrouvant le plaisir de la correspondance, écrire des lettres, les envoyer, attendre la réponse, échanger avec des inconnus… https://www.paris-normandie.fr/id155080/article/2021-01-09/une-etudiante-

10/26